4 Comments

  1. Hélène Pasnon

    … et plus il y a d’écarts, de différences entre l’autre « référence » et nous et plus le mal être voire la pathologie sera importante ! Ne nous oublions pas !
    Très bel article Florent !
    Je trouve cette forme géniale, très interactive et très vivante. cela ne m’étonne pas de toi. Et que dire du style ? C’est très agréable à lire et surtout très juste !
    Je t’embrasse
    Hélène

  2. Merci Marie pour ce commentaire qui me touche sincèrement. Je suis ému d’apprendre que tu as lu tous mes articles, que tu as trouvé mon « fil conducteur » et que tu l’as suivi. Il semble se produire chez toi ce que je souhaite faire avec le plus grand nombre au travers de ces textes : un vrai partage, avec des émotions, des réflexions, des intuitions.
    Enfin, concernant ta question, oh que oui ! Si tu savais comme j’ai envie… Je crois que c’est quelque-chose qui est en moi depuis toujours. Mais chaque chose en son temps et je ne veux rien précipiter. Le sujet se dessine petit à petit, les convictions grandissent, il ne reste plus qu’à y ajouter un peu de vécu… et plus rien n’empêchera la mayonnaise de monter…

  3. Marie Bouvret

    Hier soir, j’ai lu tes différents articles dans l’ordre de parution sur ton blog et quelque chose a attiré mon attention depuis le début que je suis venue visiter terre@psy. Mais quoi ? Ah, j’y suis ! Chacun de tes articles trouve dans le suivant une réponse, une logique… Ils sont très liés les uns aux autres et je ressens vraiment la colère, la révolte dans laquelle tu peux avoir écrit les premiers. Puis tes mouvements intérieurs se sont posés et dans le dernier article, des vérités, des évidences se disent en douceur, dans le calme. J’ai hâte de lire l’article suivant pour voir ou il va m’emmener. Car j’ai vécu il n’y a pas très longtemps l’expérience du groupe de rencontre; et à travers tes articles, je vis la même sensation de partage, d’échange avec un mouvement intérieur que je ressens. Des émotions raisonnent en moi et me permettent de réfléchir aussi.
    Voila ce n’est que mon ressenti.
    Dernière question, tu n’as pas envie d’écrire un livre parce que dans ces articles j’y vois comme un début ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *