Psychothérapie humaniste ACP à Lyon

La psychothérapie

La psychothérapie est un chemin à la (re)découverte de soi… pour prendre conscience, comprendre et déjouer les automatismes de nos relations passées qui se rejouent sans cesse dans nos vies et nous font parfois souffrir… Pourquoi suis-je toujours malheureux(se) dans mes relations amoureuses ? Pourquoi ai-je toujours affaire au même type de personne ? Pourquoi ai-je l’impression de ne jamais rien réussir vraiment ? Pourquoi n’ai je pas de projets ? Pourquoi ai-je l’impression de faire des choses que je n’aime pas vraiment ?

Certaines situations nous ont beaucoup fait souffrir, et, même si nous n’en avons plus conscience, nous avons intégré, parfois sans la vivre vraiment, l’émotion qui s’est présentée à cette époque. Pour ne pas ressentir la souffrance, nous mettons en oeuvre malgré nous des mécanismes défensifs qui vont créer chez nous des comportements réflexes, pas toujours facile à comprendre. Pourtant, les autres ne sont pas avares en conseils et en analyses sur notre propre comportement; mais la plupart du temps ils en nous aident pas en essayant de nous comprendre à notre place et ils nous font prendre des voies qui ne sont pas toujours les meilleures pour nous.

Apprendre à être pleinement soi-même

C’est ainsi qu’un des principes fondateurs de la psychothérapie dans l’approche centrée sur la personne est d’aider l’individu à apprendre à se détacher de l’importance qu’il a appris à donner au regard, à l’analyse des autres, pour se rapprocher de l’expérience qu’il fait lui-même des choses, de sa propre manière de vivre et de ressentir les évènements de sa vie. Ainsi, le thérapeute va aider la personne à se découvrir, à être pleinement elle-même et à aimer l’être. On pourrait simplifier en parlant d’améliorer la confiance en soi, ou l’estime de soi mais ce serait terriblement réducteur. Je dirai qu’il s’agit d’une véritable renaissance de soi, qui nous permet ensuite de vivre pleinement nos vies, en étant complètement en accord avec ce que nous sommes intimement, profondément, et en faisant nos choix en fonction de cela.

Curieusement, une évaluation positive est à la longue aussi menaçante qu’une négative, du fait que dire à quelqu’un qu’il est « bien » vous donne aussi le droit de lui dire qu’il est « mal ». J’en suis donc arrivé à sentir que plus j’arriverais à maintenir une relation exempte de jugement et d’évaluation, plus cela permettrait à l’autre personne d’atteindre un point où il reconnaîtrait que le lieu de l’évaluation, le centre de la responsabilité réside en lui-même. –Carl Rogers

 

Je consulte du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 13h.

Pour prendre rendez-vous, appelez le 04 78 81 80 17